Avatar de l’utilisateur
Maroon
Messages : 2845
Inscription : 27 Fév 2008 09:42
Productions Gainax Préférées : Evangelion ! (collection Eva en vente page 12 Topic achat/vente)
Genre : Féminin

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

12 Mai 2010 16:11

- il y a quand même d'affreuses coquilles qui traînent ici et là et c'est franchement dommageable (entre autre "Garageb" ou "innatendu") car ça casse la propreté générale. La prochaine fois, il serait de bon goût d'insister un peu plus sur l'orthographe.


C'est dans quelle partie du mag ça ? Zut >_< C'est pas faute d'avoir re-re-relu. Mais bon il ne doit pas y en avoir non plus des masses dans ce numéro.

Avatar de l’utilisateur
Otaking
Messages : 13995
Inscription : 31 Jan 2006 19:48
Productions Gainax Préférées : Nadia, Evangelion, Abenobashi, Die Buster, Dantalian
Genre : Masculin
Localisation : Nice
Contact : Site internet

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

13 Mai 2010 06:10

Pour Garageb, je l'ai vu et signalé après l'impression. D'ailleurs l'erreur y était depuis un bon moment car quand je regarde mes vieilles impressions, il y était. :Y

Nous étions trop dedans et manquions vraiment trop de temps pour constater ce genre de problème hélas. Quoi qu'il en soit on a fait de notre mieux pour éviter ce genre d'erreur, nous essayerons d'en faire plus pour le prochain numéro mais nul n'est parfait.

Avatar de l’utilisateur
fv.cpp
Messages : 7417
Inscription : 25 Jan 2008 11:40
Productions Gainax Préférées : DAICON, Gunbuster, Honneamise, Otaku no Video, Gurren Lagan, Nadia, Evangelion [la serie]
Genre : Masculin
Localisation : paris

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

14 Mai 2010 10:44


Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4421
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

14 Mai 2010 11:18

Beaucoup d'avis partagés :?

Avatar de l’utilisateur
fv.cpp
Messages : 7417
Inscription : 25 Jan 2008 11:40
Productions Gainax Préférées : DAICON, Gunbuster, Honneamise, Otaku no Video, Gurren Lagan, Nadia, Evangelion [la serie]
Genre : Masculin
Localisation : paris

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

14 Mai 2010 12:30

faut bien avouer qu'on a manque de temps sur la fin. donc plutot que de reporter sin die, on l'a sorti ainsi. et puis c'etait le 1er essai, le rodage, donc y a forcement des couacs. le prochain sera parfait [on espere mdr ]

Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4421
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

14 Mai 2010 13:19

Et puis, il y en a toujours qui cherchent la petite bête :/

C'est une idée sympa (si personne ne l'avait lancée, on aurait quand même râlé) ;1

Avatar de l’utilisateur
fv.cpp
Messages : 7417
Inscription : 25 Jan 2008 11:40
Productions Gainax Préférées : DAICON, Gunbuster, Honneamise, Otaku no Video, Gurren Lagan, Nadia, Evangelion [la serie]
Genre : Masculin
Localisation : paris

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

14 Mai 2010 13:40

pour l'instant, j'ai pas vraiment vu de gens qui ralaient pour raler [j'ai peut etre pas tout lu non plus XD] ; ni d'ailleurs de gens qui disaient " ouarf c'est nul ce truc, j'aurai prefere mettre l'argent dans le dernier single d'alizee ", ce qui serait plus embetant.
de plus, sans vouloir faire de redite [hein ^^"] le choix editorial de faire une sorte de mini encyclopedie ne peut pas plaire a tout le monde, on le savait des le debut.

Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4421
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

14 Mai 2010 13:41

fv.cpp a écrit :" ouarf c'est nul ce truc, j'aurai prefere mettre l'argent dans le dernier single d'alizee ", ce qui serait plus embetant.


Clair :))

Avatar de l’utilisateur
Maroon
Messages : 2845
Inscription : 27 Fév 2008 09:42
Productions Gainax Préférées : Evangelion ! (collection Eva en vente page 12 Topic achat/vente)
Genre : Féminin

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

14 Mai 2010 19:13

Otaking a écrit :Pour Garageb, je l'ai vu et signalé après l'impression. D'ailleurs l'erreur y était depuis un bon moment car quand je regarde mes vieilles impressions, il y était. :Y

Nous étions trop dedans et manquions vraiment trop de temps pour constater ce genre de problème hélas. Quoi qu'il en soit on a fait de notre mieux pour éviter ce genre d'erreur, nous essayerons d'en faire plus pour le prochain numéro mais nul n'est parfait.


Après avoir lu la dernière critique qui parlait de six fautes dans la première page et le commentaire me concernant, j'ai commencé à douter de mon travail. Je suis donc allée consulter les fichiers que j'ai envoyé pour les comparer avec la première page du magazine afin de voir les fautes de cette soi-disante page. Je n'avais pas encore lu le mag depuis sa réception et je vais donc m'y atteler ce WE. Là, je pense que niveau organisation on devra faire -beaucoup- mieux en effet car la faute "Garageb" ainsi que d'autres comme "le long métrage Nausicäa" n'apparaissent pas dans mon fichier. :( Bref dommage que nous ayons été pressés par le temps car avec un peu plus de jours et de concentration, elles ne seraient pas passées dans les mailles du filet.

Maintenant concernant le fond de la critique :

Aussi longue soit-elle, elle n’apprendra pas grand chose aux fans du studio, mais contient quelques anecdotes croustillantes. On reprochera tout de même aux intervieweurs de trop se concentrer sur des points très précis de la production des différentes séries, et de poser des questions dont les réponses sont parfois ouvertement connues, au lieu de lever des questions fondamentales. Comme par exemple de poser : « Qu’est ce qui fait l’identité du studio à vos yeux ? » à deux de ses membres fondateurs.
Ce n’est pas un raté, mais il y avait clairement mieux à demander qu’une énième confirmation du fait que la Gainax n’a aucun droit sur la franchise Nadia…


Ce fanzine est fait pour retracer au maximum le studio, son histoire, etc de façon claire dans un minimum de pages...pas pour disserter. Je veux dire que certes ça peut faire rabat-joie mais pas tout le monde ne le sait donc ça a sa place.

Il ne respire pas la passion, loin de là


Si l'investigateur de ce projet n'est pas un passionné, personne ne l'est dans ce pays. :Y

Bref, je pense que certains sont déçus que l'équipe n'est pas prise "de position" par moment mais ce n'était pas l'objet de ce premier numéro.

Avatar de l’utilisateur
Otaking
Messages : 13995
Inscription : 31 Jan 2006 19:48
Productions Gainax Préférées : Nadia, Evangelion, Abenobashi, Die Buster, Dantalian
Genre : Masculin
Localisation : Nice
Contact : Site internet

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

15 Mai 2010 07:56

Matériellement parlant le Gainax Mag est impeccable. Tout en couleur, papier glacé, couverture semi-rigide, dos carré… L’intérieur n’est pas en reste, richement illustré et avec une police agréable à lire c’est aussi une réussite. Tout juste reprochera-on une mise en page un peu dense qui aurait gagné à être un poil plus aérée. La brigade SOS et son SOS mag passent pour des kékés à coté, et avec eux, une bonne partie du fanzinat francophone.


Il est vrai que nous souhaitions faire vraiment un produit de qualité afin de marquer cet anniversaire. La comparaison avec le SOS MAG n'est pas à faire, l'objectif, les moyens aussi (je pense) ne sont pas les même. Leur travail est tout aussi honorable que le notre. Concernant la mise en page assez dense, c'était en sorte une volonté de part la contrainte de tout dire ou presque dans un minimum de page. A l'époque du tout internet, ce genre d'initiative est à féliciter et je tiens encore à remercier les gens qui nous ont aidé à le réaliser et aussi ceux qui nous on fait confiance en l'achetant les yeux fermés !

Moins glorieux, par contre, le fanzine est truffé de fautes et de coquilles. Dès la 1ere page de rédactionnel (p2) on en compte pas moins de 6, ce qui est juste inadmissible. La suite est moins pire, mais dans l’ensemble, il y en a beaucoup trop, ce qui prouve que les textes n’ont pas été relus (ou pire, que la personne qui s’en est chargé n’est pas qualifiée pour ce poste).


Il est certains que l'orthographe (et l'attention) n'est pas mon fort. Il y a eu dirons nous 2 personnes pour la relecture et la correction et d'autres personnes ont lu le produit quasiment fini. Mais le soucis vient surtout de notre technique de travail dont je parlerais plus bas et que nous manquions cruellement de temps. Le jour même de l'impression, j'étais encore dessus à rectifié quelques détails.

Plus anecdotique, on notera aussi une certaine indécision dans la transcription des « O » longs, entre « ou » et « ô », qui fait un peu tache sur le long en montrant que l’équipe rédactrice n’a pas cherché à harmoniser ce genre de détails.


Étonnant vu le temps qu'on y a passé dessus. Au départ nous n'avions pas décidé pour lequel nous allions opter. Il est donc possible qu'un ou deux "ou" ce soient perdu dans le lot. C'est comme le fait d'opter à mettre au pluriel ou non certains mots japonais comme "manga" ou "seiyu".

La première partie du livret est consacrée au studio. On commence par 7 pages d’historique du studio, de Daicon Film aux futurs Parallel Works 2 de Gurren Lagann. C’est globalement complet, même si une poignée d’erreurs factuelles et d’omissions s’y sont glissées; et a de quoi remettre à niveau ceux qui ont un peu oublié de réviser l’histoire de la Gainax. Suit une page avec une filmographie complète malgré quelques titres faux (comme Rebuild of Evangelion 1.0).


J'aimerais bien connaître les erreurs factuelles et omissions afin de rectifier le tire lors de l'utilisation futre de ce texte. Pour le titre "Rebuild of Evangelion 1.0", c'est un choix rédactionnel. Par manque de place nous avons du même réunir les 2 long-métrages "Death and Rebirth" et "The End of Evangelion". De plus comme nous parlons beaucoup de Rebuild of Evangelion (la saga des EVangelion:1.0, 2.0 etc...) les gens n'auraient peut être pas compris de suite de quoi nous parlions en mettant You can (not) Advance ou Evangelion:2.0...A noter que nous avons opté pour des titres internationaux que ce soit pour le site ou bien le mag. Il fallait essayer de rester cohérent à ce niveau là aussi.

Vient ensuite le portrait de 12 membres majeurs de la Gainax : Okada, Yamaga, Akai, Anno, Takeda, Sadamoto, Imaishi, Hiramatsu, Masayuki, Tsurumaki, Higuchi et Maeda. Pas mal de redite dans les bio des membres fondateurs (qui ont eu à peu près eut le même parcours), mais globalement ça permet de situer chacune de ces personnes et leur rôle dans l’aventure de la Gainax.


C'est vrai que çà en devient lourd à lire (surtout si on se tape le Gainax Mag d'un bloc). Mais nous ne pouvions pas enlever ce que l'un a fait parce que nous l'avions écrit juste avant sur une biographie. Je par du fait que cette revue servira de "référence" et que lorsque quelqu'un souhaitera en savoir plus sur tel personnalité du staff il puisse savoir ce qu'il a fait sans se référer à d'autres biographies.

La seconde partie est consacrée aux œuvres produites par la Gainax. Chaque anime a le droit à une demi-page avec un résumé puis une courte présentation, et c’est là que le bât blesse. On pleurera des larmes de sang en voyant Top wo Nerae! être réduit à une série qui « met en lumière les difficultés que peuvent poser les voyages spatiaux à la vitesse de la lumière. » (sic), ou bien on s’interrogera sur le sens de l’expression « monument de référence » dont est qualifié Evangelion. Suivent sept pages, dont deux pages, chacune présentant trois mangas tirés de séries produites par le studio, une page sur les mangas à l’origine de certaines série du studio, une page sur les court-métrages et moyen-métrages de Daicon Films, une autre sur les réalisations live d’Anno puis enfin deux pages sur les autres créations du studio (projets avortés, jeux vidéo…).


Comme parler de toutes les qualités d'une œuvre en 2 lignes ? C'est quasiment impossible d'autant qu'il ne faut pas tout spoiler non plus. Le but de cette revue était pour nous de faire découvrir au gens le studio Gainax (de la promotion ? oui tout comme le site l'est) et au fan "hardcore" du studio d'avoir une revue (en français) dédié à ce studio même si ce dernier n'apprendra pas grand chose)

Si le but ici était de tenter de donner un aperçu de la production du studio, c’est assez raté, les courtes description ne rendent pas honneur aux séries et surtout ne sont pas critiques pour un sou. Pas un mot pour dire que Kono Minikuku mo Utsukushii Sekai c’est médiocrissime ou bien que Kore ga Watashi no Goshujin-sama de la part du studio qui a réalisé Honneamise et Evangelion ça s’apparente à de la prostitution.


Comment critiquer une œuvre que l'on a apprécie ? Désolé mais Kono Minikuku mo Utsukushii Sekai est une série légère et pas sans défaut mais certainement pas médiocre. Comme déjà dit plus haut nous sommes ici pour promouvoir le Studio et non pas donner un avis critique. D'où le "Cette comédie déjantée a tout pour plaire à condition d'être un amateur du genre" pour He is my master que je trouve être la catastrophe du studio.

Vient ensuite le passage le plus intéressant du fanzine : une interview de 10 pages avec Akai Takami, Yamaga Hiroyuki et Satô Hiroki. Aussi longue soit-elle, elle n’apprendra pas grand chose aux fans du studio, mais contient quelques anecdotes croustillantes.


Oui, il est vrai que ce bouquin a eu cette chance de bénéficier d'une interview exclusive avec 3 personnalité importante du studio. Et c'est en partie le résultat de tous nos efforts et notre respect envers ce studio. Certains rage encore que nous ayons eu l'interview de Takami Akai lors du Japan Expo. On nous a critiqué, insulté mais je tiens à dire que nous n'avons pas été pistonné. Nous avons du été confronté au ayants droits avant d'avoir la possibilité de rencontrer cette personnalité. Pour information, seul Animeland, Coyote (je crois) et nolife ont eu cette aubaine. Mais comment peut on espérer avoir un geste de remerciement lorsque l'on annonce l'arrivée de Takami Akai et que 2 lignes en desous on descend le travail qu'il a réalisé ?

On reprochera tout de même aux intervieweurs de trop se concentrer sur des points très précis de la production des différentes séries, et de poser des questions dont les réponses sont parfois ouvertement connues, au lieu de lever des questions fondamentales. Comme par exemple de poser : « Qu’est ce qui fait l’identité du studio à vos yeux ? » à deux de ses membres fondateurs.
Ce n’est pas un raté, mais il y avait clairement mieux à demander qu’une énième confirmation du fait que la Gainax n’a aucun droit sur la franchise Nadia…


C'est un point de vue et ce fut pas le notre. Cette interview devait servir à donner des informations connues ou non et nous ne choisissions pas non plus les réponses (exemple Yucie).Ta question est pertinente mais à coup sur si on leur redemandé dans un an, la réponse serait surement différente. Concernant Nadia, nous tenions à dire que ce titre nous tenait à cœur. A noter que sur certains points les réponses étaient connues de tous ou presque mais que j'ai pu à mon compte personnel avoir une réponse claire et officielle. Enfin, il faut savoir que Gainax ne nous a pas donner l'accord de tout dévoiler de notre interview. Par respect pour ce studio, nous avons donc "censurer" l'interview à certains endroit. Cela concerné notamment la partie d'Hiroki Satô et des projets en cours (aoki uru, Pantsuto etc...) Les gens de Gainax nous ont fait confiance en nous accueillant au sein de leur studio. Ils ont accepter notre projet "Gainax Mag" et nous ont parlé sans langue de bois et sans retenu. Car tout ce qui a été dit (et vu) aurait pu être dévoilé sur le net rapidement.

On termine par une page de lexique qui nous apprend qu’une saison est la « suite d’une série dont le titre est légèrement modifié » (sic).
Enfin vient avec le fanzine une série de 4 cartes « à collectionner » : une sur Evangelion 2.0, une sur Les Ailes d’Honneamise et deux (identiques, c’est pour faire des échanges ?) avec des persos de Nadia, FLCL et Abenobashi en SD.


Beaucoup furent surpris par la taille des cartes "A COLLECTIONNER". Afin de faire plus "goodies" et rester dans l'esprit "manga", nous avons opter pour un format de carte "Cardass Master" et non carte postale. Enfin les 2 autres cartes sont des cartes promotionnelle pour le site (de la pub quoi !).

Bilan final : c’est beau mais creux. À l’image de Gainax.fr ce fanzine est trop froid et factuel, servi par une présentation des plus soignée qui tente presque de faire croire à un produit officiel (et ce malgré l’inscription Unofficial Product au dos).


Exactement nous aurions rêvé qu'il soit un produit officiel mais Gainax nous a bien préciser que cela aurait été possible si nous acceptions de rectifier tout nos texte, de prendre les images que les ayants droits nous imposeraient etc... et sans parler du délai d'attente de validation.

Il ne respire pas la passion, loin de là.


Arght, çà fait mal à entendre quand je pense je vis presque pour ce studio.

Personnellement la Gainax est un studio que je perçois comme très bordélique, comme leur légendaire amateurisme le veut, et qui fait remonter en moi plein d’idées variées dans un chaos monstrueux. Ici rien de cela, c’est carré, posé : il n’y a pas la place pour la moindre prise de position et tout tend au consensus. Un peu comme si cette publication en était une de la Gainax elle même, pour soigner son image. De la part de fans cela a de quoi décevoir.


J'ai déjà pu donner mon point de vue à ce sujet. Aussi bordélique que peu être ce studio (c'est une image car en réalité ce n'est pas vraiment le cas) toutes leurs publications sont loin de refléter l'esprit que nous pouvons "imaginer" à leur sujet. Je tenais à donner un produit à l'allure sobre même si au sein du staff certains aurait préféré un aspect plus déjanté à cette revue. Enfin pour l'avis critique, ce n'est pa sle but ici et le sera pas pour le prochain numéro. L'aspect critique est possible sur le site via le forum car le site une fois encore est la pour la promotion de ce studio. D'autres sites ne se gênes pas pour l'être. A chacun son objectif, Manganimation pour ne citer qu'eux font très bien leur travaille et pour tout dire si l'un d'eux accepterais de participer au prochain numéro ou au suivants nous ne serions pas contre. Voilà le message est passé.

L’animefan qui n’est pas un gainax-dork y trouvera quand même de quoi combler les manque de sa culture sur ce studio majeur de l’histoire de l’animation japonaise, comme nous l’a démontré Corti. C’est toujours ça…


Exacte et c'était notre premier objectif.

[img]Ça reste un bel objet qui montre clairement que l’équipe qui l’a réalisé voulait rendre un hommage sincère à la Gainax pour ses 25 ans. Et c’est peut-être sur cet aspect collector que le Gainax Mag s’en sort le mieux. Un n°2 est annoncé, il reste à espérer qu’il proposera du contenu plus conséquent que ce premier numéro. Si c’est le cas, ça pourrait être digne d’intérêt.

Pour ceux qui sont quand même intéressés, il va falloir se dépêcher vu qu’il reste peu d’exemplaires.[/img]

Même si le thème a été choisi, nous avons décidé respirer un peu avant de nous replonger dans un second numéro. Et merci pour cette avis assez critiques mais suffisamment détaillés pour ne pas l'ignorer. :^


:bull: Réactions face au commentaires qu'on suscité l'article.

Je suis ravi qu'on est opté pour un dos collé (niveau reliure) cela complique le scan sauvage de l'interview.

Je tiens à le redire, nous n'avons pas souhaiter être comparé à SOS mag et félicitons leur initiative et leur travail !

Concernant les illustrations, nous devions réaliser à la base une couverture inédite avant de se rabattre sur des illustrations connues et officiel. Pour autant la plupart des illustrations dans le magazine ont été refaite en vectoriel (Abenobashi, Diebuster etc...) afin d'avoir la meilleur qualité d'image à l'impression ! Ce fut un très long travail. Par ailleurs il faut aussi savoir que tout à été fait sur Photoshop parce que nous n'avions pas le logiciel In Design, spécialisé dans l'édition de revue. Ce choix personnelle fut donc une énormes contrainte de rédaction et de mise en page.

Oui le Gainax Mag est officiellement un Fanzine comme le souligne Tetho via Wikipedia. Mais la qualité du produit (hors texte) nous a poussé à ne pas opté pour cette appellation. D'où la phrase sous le logo ( La première "revue"...) Et comme il le souligne, l'age du staff n'est pas un point que l'on pourrait mettre en avant pour la comparaison. Il est vrai qu'il y a 10 ans, j'aurais difficilement investit plus de 1000€ dans un tel projet sinon je l'aurais déjà fait.

Enfin que certains qui critiquent sans avoir vu ou ceux qui le font après l'avoir eu entre leur mains, nous nous y attendions et comme nous l'avons écrit à la fin du Gainax Mag "nul n'est parfait". Mais contrairement à eux, nous nous sommes pas contenter de ne rien faire ou d'étaler notre savoir seulement le web. Il y a pour moi différents degrés chez un fan/otaku/geek etc... dont deux majeurs. Celui qui ne fait rien et celui qui fait. Nous avons réussi notre pari, nous avons réaliser une revue/un mook/un fanzine etc...

Avatar de l’utilisateur
Nemesis La Algol
Messages : 4421
Inscription : 22 Mai 2006 17:40
Productions Gainax Préférées : Fushigi no Umi no Nadia
Genre : Féminin

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

15 Mai 2010 08:21

Otaking a écrit :Enfin que certains qui critiquent sans avoir vu ou ceux qui le font après l'avoir eu entre leur mains, nous nous y attendions et comme nous l'avons écrit à la fin du Gainax Mag "nul n'est parfait". Mais contrairement à eux, nous nous sommes pas contenter de ne rien faire ou d'étaler notre savoir seulement le web. Il y a pour moi différents degrés chez un fan/otaku/geek etc... dont deux majeurs. Celui qui ne fait rien et celui qui fait. Nous avons réussi notre pari, nous avons réaliser une revue/un mook/un fanzine etc...


Vas-y, Ota : pète-leur la g... :megacool:

Avatar de l’utilisateur
Code G²
Messages : 2730
Inscription : 18 Avr 2007 17:45
Genre : Masculin

Re: Gainax Mag #01 : Votre avis nous intéresse !

15 Mai 2010 08:25

fv.cpp a écrit :une autre critique


Je passerai vite sur le domaine qui ne fera pas débat, sur lequel d’autres lecteurs sont déjà intervenus dans leurs commentaires critiques, à savoir le problème des coquilles et des fautes. Nous sommes d’ailleurs les premiers à les noter, trop tard malheureusement. Vu la précipitation des délais sur la fin, certaines corrections ont été oubliées entre les différents fichiers sources. Pour ce qui est des "ô", nous avons considérer le problème avec attention, mais toujours à cause des délais, certains mots ont pu être involontairement oubliés.

Cet avis signale des "erreurs factuelles" dans la partie consacrée à l’historique du studio. L’auteur est cordialement invité à en faire état et participer à l’effort de connaissance, sans oublier de signaler ses sources, afin que nous ayons la possibilité de publier un erratum dans le prochain numéro – à la manière de toute autre publication.

Le but des descriptions des productions est de présenter rapidement l'histoire et les personnages, rien de plus. Pour établir une comparaison simple c’est comme arriver devant les portes d’un cinéma. On lit les rapides présentations des films proposés à l’affiche, pour se faire une idée du contenu. Le reste est délégué à l’appréciation du spectateur. En ce qui concerne les conclusions de chaque fiche, personne n’a dit réduire Top Wo Nerae ! à mettre "en lumière les difficultés que peuvent poser les voyages spatiaux à la vitesse de la lumière". L’accent est juste mis sur un point particulier remarquable. Vu la place disponible pour aborder chaque œuvre, il y a des choix à faire. Peut-être n’est-ce pas pertinent pour tous, mais cela l’était pour nous. On ne peut nier l’importance émotionnelle et existentielle de ce facteur "temps différé" dans l’histoire de Gunbuster. Pour le coup, je m’étonne de l'interrogation suscitée par l’expression "monument de référence" (à propos de la série TV Neon Genesis Evangelion). Cela exprime simplement l’impact à la fois dans l’histoire du studio et de l’animation.
Certes, le consensus sur la médiocrité d'He is my Master face à d’autres productions ne sera pas difficile à obtenir. Toujours est-il que dans sa catégorie, cet animé reste énergique et humoristique et "à tout pour plaire à condition d’être un amateur du genre !". Cela s’appelle prendre du recul par rapport au matériel et le considérer individuellement, pour ce qu’il est – pas la séquence dans laquelle il s’inscrit. On peut dire la même chose pour This Ugly and Beautiful World. La phrase de conclusion fait état des ingrédients, pas de la façon dont-ils sont dosés et s’accordent entre eux.
Dénoncer les mauvais points dans le parcours de production du studio, n’est pas ici notre volonté première. D’ailleurs je tiens à évoquer le premier paragraphe de la page 46 de ce numéro 1 de Gainax Mag où M. Yamaga parle du choix de diminution de qualité sur certains facteurs créatifs à propos de productions souvent considérées comme plus faibles que d’autres. J’aimerais tout de même signaler, pour contrebalancer cet aspect 'lisse' de la liste de productions, que l’aspect relationnel et parfois chaotique au sein du studio est évoqué clairement – voilà de l’objectivité, exprimée dans des parties ayant une attribution spatiale suffisante à des prémisses de développement (Histoire et interview).

Quant à l’interview, elle aborde des points précis de production justement pour contraster avec l’aspect général voulu pour l’inventaire présent dans la partie ‘Works’. Il nous est apparu plus logique de procéder de la sorte. Certes, beaucoup d’éléments seront connus des spécialistes, mais ils ne sont pas notre cible prioritaire. La notion de fan comporte bien des degrés d’appréciations. Apprécier une œuvre en particulier, ne pas en connaître d’autres, ne pas être familiariser avec certains aspects de l’historique Gainax, etc. – voilà la majorité des fans. Le but est de satisfaire ce grand groupe, pas la minorité d’ultra spécialistes, et d’initier l’éveil de leur intérêt via le complément d’information.

Pour ce qui est de la définition de ‘saison’ dans le lexique, il convient de faire la citation complète "Suite d’une série dont le titre est légèrement modifié (Cf. Mahoromatic et Shikabane Hime". Il est courant dans le monde de l’animation japonaise (et c’est ce domaine qui nous intéresse) que des saisons distinctes d’une même œuvre aient des variations d’intitulés (Code Geass/Code Geass R2, Nodame Cantabile/Nodame Cantabile – Paris Hen/Nodame Cantabile - Finale). Ne sont donc pas considérer les séries composées de plusieurs arcs narratifs séparés par des variations de génériques. Je reconnais que d’ajouter ‘souvent’ ou ‘parfois’ à la définition aurait atténué l’aspect de généralisation, mais les précisions d’œuvres concernées suggéraient le cadre de considération. A propos des cartes, seules celles d’Evangelion et Honneamise ont un caractère de bonus collector. Les deux autres sont un simple ajout de carte de visite du site Gainax.fr (elles n’ont d’ailleurs pas le même format, ce qui est un indice).

Pour conclure, un mot sur la remarque "à l’image de Gainax.fr ce fanzine est froid et factuel". Je passe sur le premier qualificatif, puisque j’essaye encore de déterminer qui ou quoi est visé. Pour ce qui est du ‘factuel’, mieux vaut commencer par les faits avant de partir dans l’interprétatif, les connexions, l’analyse objective et le développement. En un mot, ne pas mettre la charrue avant les bœufs. La richesse informative sera pour plus tard. C’est, encore une fois, par simple logique d’évolution de projets.
Il semble également apparaître que notre numéro de présentation "ne respire pas la passion". Je m’insurge vivement contre cette assertion. Si c’eût été le cas, nous aurions abandonné en cours de route tant les contrariétés des facteurs externes furent parfois décourageantes. D’autant que nous n’avons pas compter les heures passées sur ce projet – n’est-ce pas là un signe d’implication passionnée ? Sur un tel projet, à caractère présentatif, la passion ne se mesure pas dans le lyrisme du contenu mais dans l’effort de réalisation.

Revenir vers « Gainax Mag »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité