Gainax.fr
Toppage du mois
EvangelionNeon Genesis Evangelion - Anima -
Illustration : Ikuto YAMASHITA (山下いくと)

Recherches

 


Sites Communautaires




Une Trilogie pour Top o Nerae! ?


Auteur : Otaking | Date : 12/03/2017

Révélé en septembre dernier par nos confrères de Otacrew (via le compte Twitter @Eldur_380), un troisième volet à la saga Top o Nerae! serait envisagé au sein du studio Gainax ! En effet, c’est à l’occasion du salon Connichi (qui s’est tenu du 16 au 18 septembre 2016 à Kassel, en Allemagne) que Hiroyuki YAMAGA (山賀博之) et Yoshiyuki SADAMOTO (貞本義行) ont évoqué leurs projets en cours lors d’une longue interview.

Dans une ambiance décontractée et après seulement quelques questions, le président du studio, Hiroyuki YAMAGA, s’est surpris à parler d’un éventuel Top o Nerae! 3. Selon lui, l’idée serait née d’une discussion dont le sujet aurait dévié. C’est naturellement que le script lui fut confié à Hiroyuki YAMAGA, déjà à l’origine de celui de Gunbuster (le premier opus de cette saga créée en 1988).

Ce dernier a précisé qu’il doit finaliser l’écriture du scénario – toujours en cours au moment de l’interview –  d’ici la fin 2016 afin qu’il puisse s’atteler pleinement à celui du long-métrage Uru in Blue. Très confiant sur l’avenir de ce projet, il déclare : « […] je pense qu’une fois que ça commencera à avancer, le reste suivra de façon assez fluide. Collecter des fonds devrait être assez facile ». ll a ajouté que « d'un point de vue commercial... tout le monde connaît Top o Nerae! […] D’ailleurs, quand on crée quelque-chose, on commence souvent par évaluer son potentiel au niveau du marketing ».

Toutefois, quand on l’interroge sur la présence de Yoshiyuki SADAMOTO au sein de la future équipe technique, il avoue ne pas y avoir encore réfléchi. Mais nul doute que le character designer historique du studio participera certainement à cette nouvelle aventure, lui qui fut notamment en charge du design des personnages sur Die Buster (le second opus de la saga créée en 2004).

Hiroyuki YAMAGA tentera de faire le lien entre les deux premiers opus à travers l’aspect SF et précise que les anciens personnages n’apparaîtront pas – ou alors brièvement. L’histoire est donc complètement différente. 

C’est donc une annonce surprenante quand on sait qu’en 2009, lors de notre rencontre au sein du studio (Interview à lire dans les pages du premier numéro de Gainax Mag), Hiroyuki YAMAGA et Takami AKAI (赤井孝美), se refusait à imaginer une possible trilogie. Takami AKAI, un brin taquin rajouta : « Ce n’est pas nécessaire, je pense. Mais si Hideaki ANNO s’en mêle, on n’arrivera pas à l’arrêter ! (rires) ».

Finalement, plus de sept ans après, le studio Gainax semble ressentir le besoin de faire revivre à nouveau l’un de ses succès d’antan qui fait partie de ces rares licences dont ils ont la quasi jouissance aux côtés de The Wings of Honnêamise et Gurren Lagann.


Gunbuster

En conquérant l’espace, l’humanité se retrouve face à sa plus grande menace. Des monstres venus du fin fond de la galaxie sont bien décidés à anéantir toute forme de vie qui se trouvera sur leur chemin. Un projet de défense ultime est mis en place. Fille de l’amiral Yūzo Takaya, mort au combat, la jeune élève pilote, Noriko, est déterminée à se surpasser malgré sa maladresse. Avec l’aide du nouveau coach, Koichiro Ōta, et de la meilleure pilote de l’école, Kasumi Amano, Noriko parvient alors à surmonter chaque obstacle.


Die Buster

Les monstres de l’espace sont de retour pour attaquer l’humanité. Afin de contrer ce danger, L’organisation Fraternity fait appel à des pilotes de Buster Machines, aussi appelés Topless. Nono rêve depuis toujours de devenir pilote spatial, mais malgré sa persévérance elle est trop maladroite pour y parvenir. Sa vie prend une autre tournure le jour où elle rencontre Lark, une Topless. La détermination et la spontanéité de Nono lui permettent d’entrer au sein de la Fraternity. Mais cela sera-t-il suffisant pour devenir pilote de Buster Machine ?

Reviews
Retour en haut