Gainax.fr
Toppage du mois
This Ugly and Beautiful WorldThis Ugly and Beautiful World
Illustration : Shōji SEAKI (佐伯昭志)

Recherches

 


Sites Communautaires




À propos du Gainax Mag #02...


Auteur : Otaking | Date : 13/02/2016

En 2010, à l'occasion du 25ème anniversaire du studio Gainax, notre équipe éditoriale lançait la première revue francophone dédiée à ce mythique studio d’animation. Après le succès d’un premier numéro – qui fut réédité un an plus tard –, nous en avons initié un deuxième consacré au célèbre Yoshiyuki SADAMOTO !

Campagne de financement

Pour mener à bien ce projet, nous avions décidé de faire appel aux fans. Pour cela, un système de contribution financière – via la plateforme participative Ululeavait été mis en place dès le mois de mai 2013. Cette campagne de financement s’était achevée avec succès au bout de cinq semaines. Au-delà du thème principal, cet engouement était une preuve de votre soutien dans notre démarche de proposer des ouvrages papier à l’heure du tout numérique. Toutefois, l’objectif que nous nous étions fixé (un budget de 1000 €) ne couvrait pas tous les frais. Louant les services de traducteurs afin de traiter la multitude d'informations réunies – provenant d'articles et d'interviews en japonais – et en ajoutant les frais d’impression à venir, ce projet ambitieux en était tout aussi couteux.

Retards succésifs

Compte tenu de l’important travail à fournir, des retards ont étés constatés dès les premiers mois de la production. Afin de nous excuser auprès de nos soutiens, nous leurs avions expédié un lot de cartes illustrées par Yoshiyuki SADAMOTO en décembre 2013.

Nous pensions alors vraiment publier ce nouvel ouvrage l’année suivante. Mais de nombreux obstacles plus ou moins personnels se sont glissés dans notre planning. Une perte quasi-totale de toutes nos données s’est ajoutée à cela – suite à un dysfonctionnement de nos espaces de stockage. Nous avons dû donc nous résigner à repousser successivement la sortie de ce numéro à une date non définie.

L’interview exclusive

Parallèlement, nous tentions d'obtenir une interview exclusive de Yoshiyuki SADAMOTO. Il faut savoir que malgré ses nombreuses collaborations avec le studio Gainax, M. SADAMOTO  se trouve lié à l’éditeur japonais Kadokawa Shoten. De ce fait, il est très difficile d’obtenir quoi que ce soit sans l’aval de cette structure. Toutes nos tentatives se sont malheureusement soldées par des échecs.

Néanmoins, au début de l’année 2015, nous avons appris sa venue au festival Japan Expo. L’espoir a pu renaître au sein de notre équipe. Accès presse en notre possession, nous accorde nous obtenons un créneau afin de rencontrer M. SADAMOTO. Tout semble aller pour le mieux jusqu’au jour de l’interview, où l’on nous annonce son annulation.

Pour diverses raisons – plutôt discutables et tout aussi incertaines –, nous n’avons alors pas pu rencontrer M. SADAMOTO. Nos espoirs de proposer une interview exclusive dans le Gainax Mag #02 s’est envolée sans compter notre incompréhension face à cette situation.

Pour clore cet épisode déplaisant sur une note plus positive, nous avons finalement pu nous entretenir avec lui durant de notre séjour au Japon en octobre dernier. Lorsque le malentendu de Japan Expo a été évoqué, il est devenu clair que M. SADAMOTO n’a en rien été responsable de cette triste décision.

Priorités

Après la refonte complète de notre site internet en 2014, vitrine de notre activité, et alors que nous avancions sur la production de notre revue, nous avons longuement réfléchis aux priorités à prendre.

À l’aube du trentième anniversaire du studio Gainax, nous devions célébrer dignement cet évènement. Les nombreux projets que nous avons tentés de réaliser à cette occasion nous ont pris beaucoup de temps. Par ailleurs, certains n’ont pas pu être réalisés. Nous avons donc pris la décision de mettre au second plan la réalisation du Gainax Mag #02.

Toutefois, nous sommes fiers d’avoir pu mettre en place l’exposition Gainax Museum (lors des salons Cartoonist et Japan Touch) et éditer l’ouvrage intitulé Made in Gainax : L’animation selon Hiroyuki Yamaga en 2015. Cette publication non évoquée lors du lancement de la campagne de financement (nous pensions vraiment que les Gainax Mag #02 et Gainax Mag HS#01 seraient édités avant celui-ci) a pu voir le jour notamment car une autre équipe était en charge du projet.

Bilan & Objectifs

À ce jour, en ce qui concerne le Gainax Mag #02, 75% des documents ont été traduits et près de la moitié des textes rédigés – certains devront cependant être actualisés. Le budget investit s’élève à un peu plus de 2 500 euros. Enfin, nous sommes au regret de vous confirmer qu’aucune interview exclusive ne sera proposée dans les pages du Gainax Mag #02.

De plus, du fait de nos vies privées et professionnelles respectives, certains collaborateurs ont dû cesser leur activité à contre cœur. Heureusement, de nouvelles recrues nous ont également rejoint afin d’avancer et de finaliser ce travail. C’est dans cette optique d’aller de l’avant que  nous sommes toujours à la recherche de rédacteurs, correcteurs, traducteurs bénévoles pour nos divers travaux. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse mail suivante : contact@gainax.fr.

Après une longue période compliquée, nous reprenons petit à petit le cours normal de nos activités.
Nous mettrons cette nouvelle expérience à profit pour améliorer la production des prochains numéros. À présent, plus rien ne devrait nous ralentir, notre seule priorité  étant la publication du Gainax Mag #02 que nous nous engageons à sortir en 2016.

Nous tenons à vous remercier pour votre compréhension et votre patience. Nous espérons que vous aurez compris les décisions qui ont été prises.

Reviews
Retour en haut