Gainax.fr
Toppage du mois
This Ugly and Beautiful WorldThis Ugly and Beautiful World
Illustration : Shōji SEAKI (佐伯昭志)

Recherches

 


Sites Communautaires




Le studio Gainax revend les droits de Furi Kuri à Production I.G !


Auteur : Otaking | Date : 30/08/2015

Le 28 août dernier, la société Production I.G (プロダクション・アイジー) – connue pour ses œuvres de qualités dont le récent long-métrage Miss Okusai – révèle avoir acquis l’intégralité des droits de la série d’OVA Furi Kuri. Le studio Gainax aurait donc cédé l’une de ses œuvres les plus emblématiques à un autre studio ?

Depuis quelques jours, les réactions sur la toile fusent et beaucoup s’interrogent sur les raisons de cette transaction. Certains spéculent déjà quant au financement de la production du long-métrage Uru in Blue – prévu pour 2018 – et redoutent que d’autres annonces de ce genre se multiplient à l’avenir. En effet, ce serait d’ailleurs la seconde fois que Gainax cèdent des droits. Depuis peu la licence Evangelion est détenue exclusivement par le studio khara – fondé en 2007 par Hideaki ANNO, le réalisateur emblématique de la saga.

Dans le communiqué, Production I.G ne s’interdit pas la mise en chantier d’un remake d’autant que Furi Kuri (ou FLCL pour les intimes) bénéficie d’une certaine popularité au Japon comme à l’étranger. Fruit du hasard, le Mook Anime Style (la fusion entre un magazine et un livre) proposera un dossier sur ce titre dans son prochain numéro annoncé pour le 28 octobre prochain au Japon.

Pour rappel, Furi Kuri est une coproduction entre les studios Production I.G et Gainax et réalisée par Kazuya TSURUMAKI (鶴巻和哉). Composé de six OVA produites entre 1999 et 2001, cet anime expérimental dans le fond comme dans la forme, bénéficie d’un character design signé Yoshiyuki SADAMOTO (貞本義行) et d’un scénario de Yōji ENOKIDO (榎戸洋司 – Utena, The Melody of Oblivion).

Disponible depuis 2003 chez Dybex, l’éditeur propose depuis peu une nouvelle édition incluant les six OVA au format blu-ray (en version originale sous-titrée et doublée en français accompagné d’un DVD présentant l’intégralité des clips musicaux inédits jusqu’alors dans notre pays).

Furi Kuri nous narre les tribulations de Naota, en pleine crise d’adolescence, passant son temps aux côtés de Mamimi, la petite amie de son grand frère parti à l’étranger. Cette monotonie prend fin quand le garçon est renversé par l’extravagante Haruko, conduisant sa Vespa. Depuis ce jour, des appendices de toutes formes sortent de la tête de Naota, prenant par la suite des formes robotiques diverses et variées. L’un de ces méchas, Kanchi, prendra pension chez la famille de Naota, tout comme Haruko…

Reviews
Retour en haut